Conservatoire Eustache-du-Caurroy

Culture musicale

Cours de culture musicale en musique, paroles et images :  la musique française des origines à nos jours

Par David d’HERMY, professeur de formation, d’analyse et de culture musicales

Parcourir la musique française des origines à nos jours est le meilleur moyen de prendre conscience de l’évolution d’un des arts majeurs de notre civilisation à travers les temps, mais aussi de réaliser à quel point notre patrimoine est riche de grands créateurs (Machaut, Couperin, Rameau, Berlioz, Debussy, Ravel… pour ne citer que les plus connus) et de grandes œuvres ! Le cours de culture repose sur l’écoute et l’analyse d’extraits sonores, la visualisation de partitions et de documents iconographiques, la mise en relation avec d’autres aspects de notre culture... Pour autant il reste accessible à tous !

Tous les jeudis de 19h45 à 21h15 au Conservatoire

 

Le programme de l'année 2016/2017 sera communiqué à l'automne 2016.

 


 

 

Programme 2015/2016

Chapitre I : la musique médiévale

Jusqu’au 3/12

Reflet culturel de notre civilisation naissante, la musique médiévale exerce toujours autant de fascination, par sa beauté et sa mystérieuse étrangeté. Fruit de l’imagination des premiers compositeurs (anonymes ou non, clercs ou poètes, troubadours ou trouvères…), elle se forge au fil des siècles de la chrétienté occidentale et pose les bases de notre musique à venir : instruments des origines (harpe, flûtes, vièle, chalemie, percussions…), formes et genres musicaux des premières heures (chant «grégorien», séquences, laudes et premières polyphonies : organum, motets, conduits, canons, rondeaux, virelais…), ou manuscrits et recueils mythiques (Ludus Danielis, Cantigas de Santa Maria, Livre Vermeil de Montserrat…).

Autant de joyaux donc à découvrir ou redécouvrir !

Ludus Danielis, le Jeu de Daniel, a été composé à Beauvais vraisemblablement au XIIe siècle. Sa version manuscrite qui date du siècle suivant continue de contribuer au rayonnement de Beauvais dans le monde entier…

Chapitre II : musiques de la Renaissance

A partir jeudi 7 janvier

La Renaissance est une période pendant laquelle bouillonnent quantité d’idées : philosophiques, scientifiques, poétiques, artistiques… des idées humanistes qui  bouleversent la vision que l’on avait du monde jusqu’alors et la façon dont on avait l’habitude de le représenter... Un nom bien connu résume à lui seul cette époque d’intense effervescence intellectuelle, celui de Léonard de Vinci. Et derrière lui, quantité d’autres noms illustres contribuent à faire de cette période capitale de notre civilisation une période révolutionnaire : Copernic et Galilée qui placent le soleil au centre de l’univers, Christophe Colomb ou Vasco de Gama qui, par leurs découvertes, ouvrent de nouveaux horizons géographiques et commerciaux, Gutenberg qui, par l’invention de l’imprimerie, bouleverse la diffusion du savoir,  Luther et Calvin qui réforment la pensée et la pratique religieuses…

En  musique également, un vent puissant de renouveau se met a souffler, en Italie d’abord puis en France bien sûr où, à la suite des guerres d’Italie, François Ier donne une impulsion décisive au renouveau des arts. Aux côtés de musiciens perpétuant la grande tradition franco-flamande tels Gombert, Willaert ou Arcadelt, d’autres ouvrent de nouvelles voies comme Sermisy, Janequin, Certon, Passereau, Costeley,  Lejeune, Mauduit, Goudimel... Parmi tous ces noms de musiciens émerge celui d’un beauvaisien né en 1549 à Gerberoy, premier compositeur du « bon roi » Henri IV, réunissant à lui seul tradition et modernité, et que « tous les compositeurs de France tiennent pour leur maître » : c’est Eustache du Caurroy…

 

- Eustache du Caurroy, Missa pro defunctis, début de la messe de requiem qui aurait servi aux funérailles des rois de France depuis Henri IV (édition Ballard de 1636)

- Le Maître des demi-figures (anonyme du XVIe s.), Les trois musiciennes


                    

     

 

 

 

 

Adresse

  • 36 rue de Buzanval
  • 60000
  • Beauvais