Statuaire dans l'espace public

Espace culturel François-Mitterrand - Rue de Gesvres
60000 Beauvais
Service Ville D'art Et D'histoire
03.44.15.67.00

De nombreuses statues peuplent les espaces publics de Beauvais, témoins de la vitalité artistique de notre ville. De bronze ou de pierre, elles datent du XIXe et du XXe siècle et ont des origines diverses, commandes de la ville ou de l’État, dépôts du Fonds national d’art contemporain ou encore dons.

Quelques exemples de statuaires exposées en permanence dans la ville de Beauvais :

             

 

Statue de Jeanne Hachette

Sculpture monumentale en bronze, réalisée par Vital-Dubray (1813-1892)

Inaugurée le 6 juillet 1851

Exposée sur la place Jeanne-Hachette

Coll. de la Ville de Beauvais

Inaugurée en 1851 par le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte, la statue de Jeanne Hachette, siège au centre de la place de l’hôtel de ville. Créée par le sculpteur Vital-Dubray, elle a été choisie parmi onze statues présentées au jury du concours pour célébrer l’héroïne de Beauvais qui participa à la défense la ville lors du siège mené par Charles le Téméraire en 1472.

 

Fontaine des arts  «La Naissance de Vénus»

Sculpture en pierre calcaire, réalisée par Henri Gréber (1854-1941)

Inaugurée le 19 juillet 1906

Exposée sur la place Foch

Coll. de la Ville de Beauvais

La fontaine des arts représentant la naissance de Vénus a été commandée à Henri Gréber par la Société des amis des arts de l'Oise pour la Ville de Beauvais. Inaugurée en grande pompe le 19 juillet 1906 en présence du ministre de l'agriculture et du sous-secrétaire d'État aux Beaux-Arts, elle est alors installée à l'angle de la rue de la Frette et de la rue Beauregard, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Elle ne retrouve sa place dans l’espace public qu’après la reconstruction de la ville, en 1975 et en un nouveau lieu, la place Clemenceau à l'arrière de l'hôtel de ville. La construction d’un parking souterrain en 1988 nécessite une nouvelle fois sa dépose. Ce n’est qu’en 2004 qu’elle est installée à son emplacement actuel, place Foch.

 

Statue de Jean Racine

Sculpture en pierre de Volvic, réalisée par Eugène-Paul Benet (1863-1942)

Achat par commande à l’artiste, 1937

Exposée à l’angle des rues Jean-Racine et Philippe-de-Dreux

Coll. Fonds national d’art contemporain en dépôt à Beauvais

Mise en dépôt à Beauvais depuis le 4 juillet 1939, cette statue est installée à l’angle d’une rue portant le nom de Jean Racine en hommage à ce dramaturge français qui a réalisé une partie de sa scolarité au collège de Beauvais de 1652 à 1655. Cet établissement, détruit au XIXe siècle, a été créé en 1545 par le chanoine Nicolas Pastour dont une rue perpendiculaire à la rue Racine porte encore le nom. Le collège avait alors une excellente réputation. Il était renommé jusqu’à Paris, tout particulièrement dans les milieux jansénistes où évoluait la grand-mère de Racine.

 

Hommage aux maréchaux : Juin, Leclerc, Koenig, De Lattre de Tassigny

Sculpture monumentale en bronze, réalisée par Charles Correia (1930-1988)

Achat par commande à l’artiste en 1983

Exposée place des quatre maréchaux

Coll. Fonds national d’art contemporain en dépôt à Beauvais

Hommage aux maréchaux qui ont commandé les forces françaises en 1940-1945, ce monument a été commandé en 1983 par le ministère de la Culture pour le jardin des Invalides à Paris auprès du sculpteur Charles Correia. Originaire de Setubal au Portugal, ville jumelée avec Beauvais, l’artiste est invité à exposer de décembre 1987 à janvier 1988 une sélection de ses œuvres dans la ville-préfecture dont les quatre statues représentant les maréchaux récemment achevées. Quelques mois plus tard, Charles Correia se tue dans un accident de voiture alors qu’il était sur le point de s’installer à Beauvais. Les habitants de la ville se sont attachés à cette sculpture monumentale et il est proposé que les quatre maréchaux restent définitivement sur l’esplanade de Verdun. En 1995, ils ont été scellés dans un socle pérenne en grès des Vosges gravé de la citation du général de Gaulle : «La France a perdu une bataille mais n’a pas perdu la guerre. Quoi qu’il arrive, la flamme de la Résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas».

 

Articles


Aucun article n'a été publié pour le moment

Agenda


Aucun évènement à venir

Adresse

  • Espace culturel François-Mitterrand - Rue de Gesvres
  • 60000
  • Beauvais