Anima ex Musica, bestiaire utopique

L'exposition "Anima ex Musica, bestiaire utopique" est présentée dans le cadre du festival Pianoscope

 

Le collectif  « Tout reste à faire » redonne vie à des instruments de musique en inventant des créatures animées et sonores à partir d’instruments ou de pièces d’instruments de musique hors d’usage.

Les créatures animées sont principalement inspirées des arthropodes (du grec arthron “articulation” et podos “pied”), aussi appelés “articulés”. La reproduction de ces articulations amène les artistes à inventer des mécanismes complexes, composés de pièces de bois ou de métal, issues d'instruments de musique intégralement démontés puis remixés.

En fonction de leur anatomie et en fonction des assemblages effectués, ces animaux sont mobiles et animés. Leurs mouvements se présentent sous forme de micro-déplacements, de vibrations, d’ondulations, d’ouvertures et fermetures. Chacune de ces créatures a une identité sonore qui lui est propre et fait l’objet d’une création musicale dont l’orchestration est corrélée aux instruments ayant servi à sa fabrication.

Les œuvres sont réparties sur 7 lieux : Hôtel de Ville, grange de la Maladrerie Saint-Lazare, Théâtre du Beauvaisis, Aquaspace, Office de tourisme, Centre hospitalier et centre commercial du Jeu de Paume.

 

Exposition du 23 septembre au 8 octobre 2017
Visite libre
 
 
 

Rédigé le 4 septembre 2017
Pianoscope

Pianoscope

OLIVIER DELAMARRE
Espace culturel François Mitterrand 60000 Beauvais
03.44.15.66.70
En savoir plus