Eclairage sur philippe calvario

EN LIEN AVEC LE SPECTACLE SHAKESPEARE IN THE WOODS
Adaptation et mise en scène de Philippe Calvario
pour 18 comédiens du Florent.

LUNDI 28 SEPTEMBRE à 19H30
MARDI 29 SEPTEMBRE à 20H30

Durée 1H30

Philippe Calvario a suivi sa formation d’acteur au cours Florent, dans la classe de Valérie Nègre, Philippe Joiris et Isabelle Nanty.

Il fonde, en 1996, sa compagnie avec laquelle il produit et met en scène dix spectacles en dix ans.

Au Festival Universitaire de Nanterre, il met en scène Ma Solange, comment t’écrire mon désastre de Noëlle Renaude (1997) et une création collective Et maintenant le silence ? (1998/99). Ces deux créations seront reprises l’une au théâtre du Ranelagh, l’autre au théâtre de la Bastille. Son travail est ainsi remarqué par Jean-Pierre Vincent, directeur du théâtre des Amandiers qui lui propose de mettre en scène Cymbeline en 2000, spectacle qui se fera dans le cadre du Festival d’automne à Paris.
Au théâtre des Bouffes du Nord débute une collaboration avec La Mouette de Tchekhov (2000), qui se poursuivra avec Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (2004) et Grand et petit de Botho Strauss (2005).
Richard III de Shakespeare avec Philippe Torreton dans le rôle titre (2005) trouvera sa place dans la programmation du Théâtre des Amandiers de Nanterre où sera créé Electre de Sophocle avec, entre autres, Jane Birkin (2006).
Des spectacles de plus petite forme sont crées comme Médée Kali, une commande d’écriture faite à Laurent Gaudé pour Myriam Boyer au théâtre du Rond-Point (2003), et le Trio autour du Condamné à Mort (2006), d’après jean Genet, à l’occasion du Festival du Marathon des mots (Toulouse 2006) et repris au Quartz à Brest.

Toutes les pièces ont été représentées en Ile-de-France et en Province où des liens profonds lient la compagnie Philippe Calvario à des lieux tels que la Comédie de Reims - CDN, le Théâtre du Gymnase de Marseille, le CDDB Théâtre de Lorient - CDN, les Célestins - Théâtre de Lyon, le Quartz - Scène nationale de Brest, le Théâtre Dijon Bourgogne - CDN, et près de quarante autres lieux de diffusion, Centres dramatiques nationaux, Scène nationales et conventionnées.

En 2004, il met en scène son premier opéra, L’Amour des trois oranges de Prokofiev pour le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, le Théâtre national du Luxembourg et le Teatro Real de Madrid, tout juste avant la création mondiale d’Angels in America de Küchner, musique de Peter Etvös (avec Barbara Hendrix, Julia Migenes, Donald Maxwell, Roberta Alexander…) pour le Théâtre du Châtelet.

Philippe Calvario n’en poursuit pas moins sa carrière d’interprète de créations de Jean Danet, Ugo Ugolini, Raymond Aquaviva, Catherine Marnas, Jean-Pierre Vincent et collabore avec Patrice Chéreau comme conseiller artistique pour Henry VI, Richard III de Shakespeare, et Phèdre de Racine. Ils sélectionneront et liront ensemble des textes d’Hervé Guibert dans Le Mausolée des Amants (2005) en tournée dans toute la France en passant par l’Odéon et l’opéra comique à Paris.

Professeur d’interprétation d’art dramatique aux Cours Florent de 2000 à 2002, Philippe Calvario dirige ou participe depuis aux stages de formation professionnelle conventionnés par l’Afdas à l’attention des comédiens professionnels (Thèmes : l’écriture de Noëlle Renaude, Koltès, les conflits familiaux chez Shakespeare, le Tragique, etc.).

Philippe Calvario a été artiste associé au Quartz, Scène Nationale de Brest, dirigé par Jacques Blanc et est à présent artiste associé au Théâtre 95, Scène conventionnée de Cergy-Pontoise.

Il se tourne aussi vers le cinéma, après avoir réalisé un court-métrage de vingt-deux minutes intitulé Zuccos d’après la pièce de Bernard Marie Koltès, Philippe Calvario vient de terminer l’écriture d’un long métrage Un garçon d’Italie, une adaptation d’un livre de Philippe Besson.

En 2008, il crée Belshazzar, Opéra de Haendel au festival International Haendel à Halle en Allemagne et débute une collaboration avec le Théâtre National Drama de Ljubljana en Slovénie ou seront créées en 2008 Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès en 2009. Cette même année, il met en scène le texte de Marius von Mayenburg, Parasites, et Le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux présenté à La Passerelle de Saint-Brieuc.


Rédigé le 21 octobre 2015
Théâtre du Beauvaisis

Théâtre du Beauvaisis

THEATRE DU BEAUVAISIS
40 Rue Vinot Prefontaine 60000 Beauvais
03.44.06.08.20
En savoir plus