Nombrer les étoiles

Alban Richard - ensemble Alla francesca

« Même si l’on pouvait dénombrer les étoiles, ou les gouttes de pluie et celles de la mer, si l’on pouvait mesurer le tour du firmament, on ne pourrait cependant pas penser ni concevoir le grand désir que j’ai de vous voir ». Guillaume de Machaut, 14e siècle.

Aux 12e et 13e siècles, dans un Moyen Âge plus complexe que sa réputation noire, apparaissent au Sud et au Nord de ce qui allait devenir la France, les premières formes de littérature profane, non orientée vers le texte religieux, avec les poèmes des troubadours et des trouvères. Ces poèmes sont consacrés à la célébration de l’amour. Une sensibilité nouvelle s’y déploie, loin des rudesses des combats et de la virilité exacerbée affirmée dans la violence des joutes et des tournois. Hommes et femmes rêvent de l’être aimé, brûlent de désir, pleurent de joie, se languissent d’un amour inaccessible. Ces poèmes étaient déclinés sous forme de ballades et Alban Richard, le chorégraphe, y voit comme une amorce de la chanson pop. Il a décidé de proposer sur neuf de ces chansons, une chorégraphie pour les accompagner, dans un lien étroit entre la danse et la musique. Les corps des danseurs sont l’émanation des humeurs, des couleurs et des affects de la musique. Trois musiciennes de l’ensemble Alla francesca jouent sur des instruments inspirés du Moyen Âge et chantent les poèmes. Cinq danseuses et danseurs créent une partition chorégraphique, constituant ensemble une bulle poétique, un moment hors du monde.


CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE Alban Richard 
MUSIQUE Ballades médiévales du XIIe au XIVe siècle, ensemble Alla francesca
CHANT ET VIÈLE À ARCHET Vivabiancaluna Biffi
CHANT Christel Boiron
CHANT, HARPE-PSALTÉRION, PERCUSSIONS Brigitte Lesne
CRÉÉ ET INTERPRÉTÉ PAR Romain Bertet, Mélanie Cholet, Max Fossati, Laurie Giordano, Yannick Hugron
LUMIÈRES Valérie Sigward
SON Félix Perdreau
RÉGIE LUMIÈRES Nicolas Bordes
RÉGIE SON Vanessa Court
PROGRAMMATION Patchs Max/MSP Volker Böhm
Conseillère en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Nathalie Schulmann
Assistante à la direction artistique Valérie Sigward


© Agathe Poupeney • Production déléguée centre chorégraphique national de Caen en Normandie • coproduction ensemble l’Abrupt, Théâtre Paul Eluard (tpe) • scène conventionnée de Bezons • avec le soutien d’Arcadi Ile-de-France • Résidence de création Théâtre 71 – scène nationale de Malakoff • Résidence de recherche Format – La Jetée, lieu d’art et de ressources chorégraphiques • a bénéficié de la mise à disposition de studio au CND – CND.

Presse

Le langage corporel fond, sans les confondre, les lexiques du contemporain et de la « belle dance » préfigurant le baroque. MOUVEMENT
Un titre poétique et mystérieux issu d’un poème de Guillaume de Machaut, Alban Richard flirte avec l’amour courtois et compose sa danse dans une relation étroite avec la musique médiévale. LA TERRASSE

 

http://www.theatredubeauvaisis.com/spectacle-beauvais-theatre-nombrer-les-etoiles-456.html

https://www.facebook.com/events/171963770372659/

 

 


Rédigé le 21 novembre 2018

Quand ?

Le
Horaire :

Où ?

40 rue Vinot Préfontaine
60000
Beauvais
Voir carte
Théâtre du Beauvaisis

Théâtre du Beauvaisis

THEATRE DU BEAUVAISIS
40 Rue Vinot Prefontaine 60000 Beauvais
03.44.06.08.20
En savoir plus